Les portes sont soigneusement nettoyées, les commandes d'ouverture contrôlées. De l'isolant 13 couches a été acheté en promotion chez Brico Depôt(www.bricodepot.fr), puis posé dans les ouvertures.

 Les panneaux des portes sont d'origine. Les miens étant fendus par des chocs, je les ai recollé, mastiqué et peint.

Au dessus des fenêtres, j'ai isolé les renfoncements. Chaque morceau d'isolant, est fermé avec du scotch d'emballage transparent.
 L'isolant 13 couches Brico Dépôt fermé par le scotch transparent en largeur 50 mm.

ISOLANT REFLECTIF 14 COUCHES

 L'isolant est scotché sur les parois avec du scotch tissé, qui permettra ultérieurement une dépose. Ce qui d'ailleurs, va me servir comme nous allons le voir plus loin !

 Le fourgon est maintenant isolé sur les parois et le plafond. Du scotch double faces pour moquette, facilite le maintien au plafond ou sur les parois, lorsque la surface est importante.

 Les parois, sont en contre plaqué okoumé 5mm peintes sur les 2 faces. La peinture employée, est de la polyuréthane sol trouvé dans la gamme premier prix de Brico Dépôt.


 Pour éviter un contact direct contre les raidisseurs du fourgon, j'ai collé des morceaux de caoutchouc provenant d'une chambre à air de vélo, découpée en carrés de 3x3 cm, puis collés avec de la colle cyanoacrilate par points, sur le contre plaqué. Les panneaux sont vissés dans les trous existants. Des inserts en contre plaqué immobilisent les écrous, le tout collé à la colle polymère dans les raidisseurs.

 La peinture est appliquée au tampon pour une meilleure finition. Le tampon est constitué d'un disque en contre plaqué 10 mm de 120 mm de diamètre collé sur un reste de manche de balais !  Cette technique, employée par les ébénistes depuis bien longtempss permet d'économiser de la peinture, évite l'aspect toxique des pistolets (même à basse pression...) et est très rapide... 

 Application de la première couche, diluée pour une meilleure imprégnation. Chaque panneau a été peint avec 3 couches, le résultat final est de type "laqué" de très bonne qualité. C'est beaucoup plus léger qu'un contre plaqué recouvert de mélaminé.

 Le premier panneau posé. Le brillant est visible sur la photo. Le nettoyage sera donc facile, la finition est très belle avec un minimum de travail.

 Une autre vue du panneau, vissé sur les raidisseurs du fourgon. Des vis poelier M5 
assurent un montage esthétique et fiable. Une goutte de frein filet peut être judicieuse pour éviter tout desserrage avec les vibrations.

 L'arrière impose des découpes soignées pour épouser autant que possible l'entourage des roues. De la qualité des mesures dépendra le résultat. Il peut être pratique de faire un gabarit en carton au préalable.

Le dernier panneau est posé. Cela laisse augurer du résultat final et c'est motivant pour la suite, car il reste beaucoup de travail !